Compléments alimentaires BIOCOMPATIBLES NATURELLEMENT !

Que veut dire collagène ?

Que veut dire collagène - Introduction :

Que veut dire collagène

Définition du collagène et son rôle dans le corps humain :

Que veut dire collagène : Le collagène est la protéine la plus abondante dans le corps humain, il représente environ 30 % de la protéine totale chez l’homme et est présent dans tout l’organisme.


Le collagène est une protéine fibreuse formée de chaînes d’acides aminés. Il se trouve principalement dans les tissus conjonctifs, tels que la peau, les tendons, les ligaments, les os et les cartilages et joue un rôle majeur dans leur bonne vitalité.


Il existe 29 types de collagène dans l’organisme, chacun ayant sa propre structure et sa fonction spécifique.


Nous détaillerons ci-dessous les types les plus couramment mentionnés : le collagène de type I, II, III et IV.


Mais avant cela, comprenons l’importance de cette protéine pour la vitalité de nos os et de nos articulations.

Importance pour la vitalité de la peau, des os et des articulations :

Le collagène a différents rôles dans l’organisme.

Tout d’abord, il permet un soutien structurel en conférant résistance et élasticité aux tissus. Dans la peau, il maintient la fermeté et prévient les rides.

Pour la vitalité des os et des articulations, il constitue la matrice osseuse et favorise la solidité des os.
Dans les articulations, il assure la lubrification et la mobilité.

Le collagène est également crucial pour la guérison des plaies et la régénération cellulaire.

Il permet également de renforcer les parois des vaisseaux sanguins et de soutenir les organes internes.

Le collagène est bien plus qu’une simple protéine ; c’est le ciment qui maintient notre corps en forme.

Voyons maintenant les différents types de collagènes et le rôle plus détaillé de chacun d’entre eux.

Que veut dire collagène - Types de collagène :

Présentation des différents types de collagène (I, II, III, etc.) :

Il existe 29 types de collagène dans le corps humain, chacun ayant sa propre structure et sa fonction spécifique. Parmi ces types, voici les plus courants :

Collagène de type I :

  • C’est le type de collagène le plus abondant dans notre organisme.
  • On le trouve principalement dans la peau, les os, les tendons et les ligaments.
  • Il a une grande résistance à l’étirement et permet d’assurer fermeté et tonicité.
  • C’est également lui qui diminue avec l’âge et est responsable des rides ainsi que du relâchement de la peau.
  • Il joue un rôle essentiel dans la cicatrisation des plaies et la régénération cutanée.
  • Il renforce également la structure osseuse en formant une matrice solide.
  • Il assure aussi la solidité et la flexibilité de ces tissus.

Collagène de type II :

  • Ce type de collagène est principalement concentré dans les cartilages.
  • Il joue un rôle essentiel dans le confort des articulations et est couramment utilisé sous forme de suppléments pour apporter un mieux-être articulaire.
  • Contrairement au collagène de type I, le collagène de type II est moins élastique, mais il est essentiel pour offrir résistance et souplesse aux articulations.
  • Lorsque l’on parle de suppléments pour le confort articulaire, c’est souvent au collagène de type II que l’on fait référence.

Collagène de type III :

  • On le trouve en association avec le collagène de type I, notamment dans la peau et les vaisseaux sanguins. Ils travaillent ensemble pour maintenir la vitalité de la peau et des tissus conjonctifs.
  • Il contribue à la fermeté et à l’élasticité de la peau et renforce les parois des vaisseaux sanguins.

Collagène de type IV : il est essentiel pour certaines couches de la peau, des yeux et des reins.
Comme nous l’avons vu, ces différents types de collagène existent selon différentes proportions dans l’organisme.
Mais au-delà de ce que veut dire collagène, il est intéressant de comprendre la répartition de cette protéine dans les tissus.

Leur répartition dans les tissus corporels :

Les molécules de collagène sont des protéines de structure présentes dans la majorité des tissus de l’organisme, tels que les os, le cartilage, les muscles et les vaisseaux sanguins.

Elles assurent une résistance mécanique à l’étirement tout en maintenant la souplesse et l’élasticité des tissus.

Le collagène de type I  représentant 90% du collagène chez l’homme, est omniprésent et constitue essentiellement les tissus conjonctifs des os, de la peau, des tendons, de la cornée et des organes internes.

Le collagène de type II est présent dans le cartilage hyalin (tissu élastique qui recouvre les surfaces des os et des articulations comme les genoux, les coudes, les poignets). Il contribue à la structure des articulations et des disques intervertébraux.

Le collagène de type III  se trouve dans les parois des vaisseaux sanguins, la peau, les muscles et les organes internes.

Chaque type de collagène possède sa propre structure et ses propriétés, expliquant ainsi leur répartition tissulaire et rôles variés.

Maintenant que nous savons qu’il existe différents types de collagène, il est intéressant de comprendre les fonctions de ce collagène dans notre organisme pour mieux le préserver au quotidien et soutenir la vitalité de chaque membre de sa famille.

Nous verrons également ensuite quels sont les aliments qui contiennent du collagène et comment optimiser l’apport en cette protéine pour une bonne vitalité.

Que veut dire collagène - Fonctions du collagène :

Que veut dire collagène

Rôle dans la cicatrisation et la régénération cellulaire :

Lorsqu’une plaie survient, notre corps entame la réparation des tissus endommagés pour refermer la blessure.

Le collagène, en tant que principal composant protéique du tissu conjonctif, est essentiel pour favoriser la guérison et la régénération de la peau. Il a un rôle très important dans le processus de cicatrisation de la peau.

La cicatrisation est un processus complexe par lequel le corps répare les tissus endommagés suite à une blessure, une brûlure ou une incision chirurgicale.

Voici comment le collagène intervient dans chaque phase d’une cicatrisation optimale :

  • Phase hémostatique et inflammatoire (1 à 3 jours) : lorsque la peau est blessée, les cellules inflammatoires et les macrophages éliminent les débris des cellules et les agents pathogènes.
  • Phase de bourgeonnement (1 semaine) : les fibroblastes (les cellules principales du tissu conjonctif) synthétisent et déposent du collagène dans la matrice extracellulaire (ensemble de grosses molécules qui lient des cellules et les organisent en tissus). Cette action va créer un environnement propice à la régénération des tissus.

  • Phase d’épithélialisation (1 à 3 semaines) : le collagène est comme une sorte de ciment pour cicatriser et resserrer la plaie, favorisant la cohésion des fibres de collagène et stimulant la formation d’une nouvelle couche épithéliale.

  • Phase de remodelage (1 an) : il se passe une dégradation du collagène du derme ainsi qu’une contraction lente des berges de la plaie. La cicatrice devient plus souple et lisse.

Le collagène maintient la vitalité normale de la peau et une fonction cutanée optimale. Un déficit en collagène peut retarder le processus de cicatrisation.

Nous avons vu ce que veut dire collagène, mais il est également important de comprendre les facteurs qui pourraient provoquer un déficit en cette protéine pour pallier cette perte et garder une vitalité tissulaire optimale.

Pourquoi le collagène diminue ?

Plusieurs facteurs peuvent entraîner un déclin de la production de collagène dans le corps :

Tout d’abord l’âge. La production de collagène diminue naturellement avec le temps, entraînant une perte d’élasticité et un relâchement cutané. La production de collagène atteint son maximum à l’âge de 20 ans. On estime une perte annuelle de collagène à 1.5% à partir de 30 ans, puis une accélération de cette perte après 45 ans.

Cependant, l’hygiène de vie va avoir un grand impact dans le déclin de cette protéine.

Par exemple, l’exposition au soleil et aux rayons ultraviolets va dégrader les fibres de collagène et diminuer leur production.

Que veut dire collagène

Également le tabac qui affecte la production de collagène en provoquant un stress oxydatif et une altération des cellules.

Aussi la pollution car les particules fines et autres polluants atmosphériques favorisent la dégradation du collagène.


Ainsi qu’une alimentation non adaptée car un régime déséquilibré et pauvre en nutriments essentiels peut limiter la synthèse du collagène.

Également le stress car lorsque nous sommes stressés, notre corps libère des hormones comme le cortisol qui peut altérer la synthèse du collagène. Le stress chronique peut donc contribuer à la perte d’élasticité de la peau et à l’apparition de rides.

Ces facteurs peuvent entraîner des manifestations telles que des rides, un teint terne, une perte d’élasticité cutanée et des douleurs articulaires.

Pour prévenir et combler ce manque, il est recommandé de protéger sa peau du soleil, d’adopter une alimentation équilibrée.

Mais comment optimiser son alimentation et quels sont les aliments qui contiennent du collagène  ?

Nous vous expliquons tout cela en dessous.

Alimentation et supplémentation en collagène :

Sources alimentaires riches en collagène :

Que veut dire collagène

Comme nous l’avons vu ci-dessus, l’alimentation joue un rôle prépondérant dans la production optimale de collagène.

En équilibrant son mode de vie et en optant pour un régime alimentaire riche en source de collagène, vous optimisez la vitalité de vos tissus et retardez votre vieillissement cutané.

Quels sont les aliments qui contiennent du collagène ?

Voici une liste non exhaustive et leurs bienfaits :

1- Bouillon d’os : le bouillon d’os (comme le bouillon de poulet) est une excellente source de collagène. Il contient des acides aminés nécessaires à la formation du collagène. Voici une recette simple pour réaliser votre bouillon d’os :

Ingrédients :

  • 1 kg d’os de poulet (de bonne qualité)
  • 1 oignon
  • 2 carottes
  • 2 branches de céleri
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre
  • 1 bouquet de persil
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cuillère à café de gros sel
  • 1 cuillère à café de poivre noir

Préparation :

  1. Placez les os crus dans un plat et enfournez à 180°C pendant 30 minutes
  2. Dans un grand récipient, mettez les os, recouvrez d’eau et ajoutez le vinaigre. Laissez reposer environ 30 minutes.
  3. Épluchez et coupez grossièrement les légumes (sauf l’ail et le persil) et ajoutez-les au récipient. Salez et poivrez.
  4. Portez à ébullition, puis écumez les impuretés à la surface.
  5. Laissez cuire à couvert à très petite ébullition pendant au moins 6 heures. Ajoutez l’ail et le persil lors des 30 dernières minutes.
  6. Retirez du feu, laissez refroidir légèrement, puis filtrez à l’aide d’une passoire fine en métal pour enlever les morceaux d’os et de légumes.
  7. Entreposez au réfrigérateur. Après quelques heures, retirez la couche de gras figée sur le dessus et votre bouillon sera prêt à être utilisé.

2- La spiruline : cette algue bleue-verte est riche en protéines et contient des acides aminés essentiels pour la synthèse du collagène.

3 – Les poissons gras (morue, saumon, thon, sardine, maquereau) sont une source de collagène et d’acides gras oméga-3, bénéfiques pour la peau et les articulations.

4 – Les œufs offrent des acides aminés nécessaires à la production de collagène.

5 – Les aliments riches en vitamine C : les légumes verts (choux, carotte, patate douce), les fruits et les agrumes favorisent une formation normale du collagène.

6 – Les graines de citrouille contiennent des acides aminés qui favorisent la production de collagène.

7 – Les aliments riches en zinc (huître, fromage, viande rouge) contribuent au maintien d’une peau, des ongles et des cheveux normaux ainsi qu’à la protection des cellules contre le stress oxydatif.

8 – Les aliments riches en cuivre (amande, noix du brésil, fruits de mer) contribuent à une pigmentation normale de la peau.

9 – L’ail contient du soufre qui est nécessaire à la synthèse du collagène.


En incluant régulièrement ces aliments dans votre alimentation, vous pouvez aider à maintenir votre vitalité et à préserver la production de collagène, même avec l’avancement en âge.

Il est également judicieux de faire un zoom sur l’importance de la réduction du sucre dans la recherche d’une peau et d’articulations en pleine vitalité.

Pourquoi ?

Le problème des sucres, c’est qu’ils viennent se fixer sur les protéines et créer de la glycation (une réaction chimique qui va modifier l’activité des protéines). Une fois les protéines glyquées, elles sont plus sensibles à l’oxydation et vont donc favoriser la production de radicaux libres.

En s’accumulant dans l’organisme, ces protéines peuvent provoquer des lésions au niveau des tissus de la peau, des cellules et des vaisseaux.

Dans le derme, l’élastine et le collagène sont les structures les plus touchées par la glycation. Elles sont progressivement rigidifiées par la fixation des sucres.

Malheureusement, l’organisme ne possède pas de système de défense pour lutter contre la glycation.

Mais par chance, ce phénomène peut être limité en adoptant une hygiène de vie spécifique : éviter l’exposition au soleil, le tabac, l’alcool, les produits de cuisson brunis, limiter la consommation d’aliments sucrés et davantage opter pour une alimentation équilibrée et riche en antioxydant, anti-inflammatoire et en collagène.

Utilisation de compléments alimentaires :

S’il y a un trop grand déséquilibre dans l’organisme et/ou un apport insuffisant de collagène dans l’alimentation, les compléments alimentaires peuvent venir en soutien temporaire et aider à retrouver un confort de la peau et des articulations.

Ils sont conçus pour compléter notre alimentation quotidienne et peuvent être utilisés pour diverses raisons, notamment pour combler des carences nutritionnelles, maintenir sa vitalité ou soutenir des objectifs spécifiques comme :

  • Le soutien des articulations et des tissus conjonctifs.
  • Le maintien de la vitalité de la peau, des cheveux et des ongles.
  • La prévention du vieillissement cutané.

Les hydrolysats de collagène sont des peptides de collagène, c’est-à-dire des formes prédigérées de collagène.

Ils ont un poids moléculaire plus faible, ce qui facilite leur digestion et absorption, ils participent au maintien des tissus conjonctifs, au soutien des articulations et des os, ainsi qu’au maintien de la souplesse des articulations.

Il existe différents types de collagène :

  • Collagène marin, qui provient des poissons et devient, après hydrolyse, des peptides de collagène marin.
  • Collagène bovin qui produit également des peptides de collagène après hydrolyse d’éléments qui proviennent des vaches, des bisons ou des buffles.

La différence majeure est que le collagène marin a une masse moléculaire plus faible que le collagène bovin, ce qui permet une meilleure absorption. Les particules de collagène sont donc mieux assimilées par l’organisme car elles ont la taille optimale pour traverser les parois intestinales et les vaisseaux sanguins.

Les compléments alimentaires riches en collagène peuvent être bénéfiques pour une bonne vitalité, mais il est essentiel de les utiliser de manière ponctuelle, avisée et sous la supervision d’un professionnel.

Effets du vieillissement sur le collagène :

Diminution de la production de collagène avec l’âge :

Le collagène est la protéine la plus abondante dans notre corps, conférant structure et résistance à la peau, aux os, aux tendons et à d’autres tissus conjonctifs.

Cependant, dès l’âge de 20 ans, notre organisme commence à produire moins de collagène, ce qui peut entraîner divers problèmes.

Pourquoi le vieillissement diminue la production de collagène ?

  1. Tout d’abord car la production des acides aminés nécessaires à la fabrication du collagène diminue avec l’âge. Ce déclin perturbe la capacité de notre corps à produire suffisamment de collagène pour compenser la dégradation naturelle.
  2. Ce sont les effets du vieillissement sur l’organisme. Les niveaux insuffisants de collagène entraînent des fibres de collagène et d’élastine plus fines et plus lâches. L’exposition répétée aux rayons UV et aux radicaux libres accélère la dégradation du collagène, entraînant une perte d’élasticité cutanée.

Quels sont les signes d’un déficit en collagène :

Lorsque le collagène diminue dans l’organisme, comme vu précédemment, il peut entraîner différents signes, tels que :

  • Des douleurs dans les articulations.
  • De moins bonnes performances physiques.
  • Une perte d’élasticité de la peau.
  • Des cheveux avec moins de vitalité.
  • Une cicatrisation longue.
  • Des rides plus marquées.


La diminution du collagène avec l’âge est inévitable mais avec une hygiène de vie optimale et une alimentation riche en collagène, cela peut nous aider à maintenir une vitalité optimale.

Que veut dire collagène - Conclusion :

Récapitulation de l’importance du collagène :

Le collagène est une protéine essentielle présente dans toutes les structures du corps, notamment la peau, les cartilages, les tendons, les ligaments et les tissus conjonctifs.

Nous avons donc vu ce que veut dire collagène, cette protéine si importante de par sa structure et sa capacité à contribuer à la régénération des tissus, elle permet une bonne vitalité pour la peau, les cheveux, les ongles et optimise le confort articulaire et osseux.

Optimiser la consommation de collagène contribue à maintenir la vitalité globale du corps et à garder toute son énergie.

N’hésitez pas à consulter un professionnel pour des conseils personnalisés.

Encouragement à maintenir un bon équilibre pour une vitalité optimale :

Prenez soin de votre collagène !

Le collagène est la colle qui maintient votre organisme soudé.

Pour une peau radieuse, des cheveux forts et des articulations souples, il est essentiel de veiller à votre apport en collagène et voici nos dernières recommandations :

  1. Alimentation équilibrée : intégrez des aliments riches en collagène dans votre régime alimentaire. Les sources naturelles comprennent le bouillon d’os, le poisson, la viande maigre, les œufs et les légumes verts.

  2. Complémentation : si vous avez du mal à obtenir suffisamment de collagène par l’alimentation, envisagez la consommation de compléments. Ils sont disponibles sous forme de poudre, de capsules ou de boissons.

  3. Hydratation : le collagène a besoin d’eau pour fonctionner correctement. Buvez suffisamment d’eau tout au long de la journée (1,5L par jour) pour maintenir votre peau et vos tissus hydratés.

  4. Évitez les facteurs de dégradation : le tabac, l’alcool excessif et les rayons UV peuvent endommager le collagène. Protégez-vous !

En prenant soin de votre collagène et de celui de votre famille, vous investissez dans votre vitalité à long terme.

Recevez les informations de micronutrition

En cliquant sur le bouton “Envoyer” j’accepte de recevoir les conseils de micronutrition, les informations sur les produits et promotions du Laboratoire Lorica.

Suivez nos actualités !

Panier d’achat

0
image/svg+xml

Il n'y a pas de produit dans le panier !

Continuer vos achats
collagene

Envie de chouchouter vos os et votre peau ?
Envie de gagner du collagène Hydrolysé ?

Inscrivez votre email !

Participez au tirage au sort et gagnez ce flacon*

 

Hydrolysats de collagène, méthylsulfonylméthane (MSM), hespéridine, silicium organique, bisglycinate de zinc, sélénium, etc…

Collagène2SH , grâce à la vitamine C, contribue à la formation normale du collagène pour le fonctionnement normal des os, cartilages, peau, gencives et dents.
Le Sélénium contribue a des ongles et cheveux normaux, le zinc à une peau normale.

*Flacon d’une valeur de 38,90€ TTC. En cliquant sur le bouton “Envoyer” j’accepte de recevoir les conseils de micronutrition, les informations sur les produits et promotions du Laboratoire Lorica. Pour en savoir plus…